Foot au féminin

Suivez toute l'actualité du football féminin en France et à l'étranger (D1 féminine, D2 féminine, Equipe de France, Bleues, sélections nationales, Coupe de France féminine, compétitions universitaires, scolaires, et toutes les statistiques et l'histoire du football féminin)
  1. Formée au CA Croix Sainte et au FC Martigues, Kysha Sylla (15 ans) est aujourd’hui une joueuse de l'Olympique Lyonnais. Surclassée avec les U19 National de la formation lyonnaise cette milieu de terrain est prédit à un bel avenir. Originaire de la Venise Provençale, elle a dû faire un choix fort : celui de quitter l'OM, le plus grand club de la région, pour intégrer le Pôle France. Pour Actufoot, elle revient sur sa jeune carrière, son choix d'intégrer l'INSEP et ses futurs objectifs avec l'OL.
    Kysha Sylla (OL Féminines) « Je ne pouvais pas être à l’INSEP et jouer en même temps à l’OM »

    Kysha, pouvez-vous présenter votre parcours et nous dire quel type de joueuse êtes-vous ?

    J’ai commencé le foot à 10 ans au C.A Croix Sainte où j’ai joué deux ans avec les garçons. À cette époque, mes éducateurs étaient Yanis Djouder et Driss Bouzahar. Ensuite, je suis partie au FC Martigues avec Hosni Yacoubi, pendant deux ans, également avec les garçons en U13 critérium. Pendant ce temps, j’ai effectué les détections avec la Ligue Méditerranée et les inter-ligues. L’année d’après, à 14 ans, j’ai rejoint l’Olympique de Marseille. J’étais surclassée en U19 national mais seulement pendant les entraînements car je n’avais pas le droit d’évoluer dans cette catégorie pour les matches le week-end (Règlement FFF). Par la suite, j’ai rejoint le Pôle France à Paris. Et aujourd’hui, j’évolue au milieu de terrain au poste de numéro 6 devant la défense à l’Olympique Lyonnais.

    Lire la suite


  2. Le sélectionneur des U20, Gilles Eyquem, a retenu vingt-cinq éléments pour le premier stage de la saison à Clairefontaine du 30 septembre au 4 octobre qui sera le préambule à la préparation de la Coupe du Monde en 2020, probablement au Nigeria.
    U20 - Gilles EYQUEM débute sa préparation au Mondial 2020
    Gardiennes de but
    Mary Innebeer (Lille OSC)
    Justine Lerond (FC Metz)
    Marie-Morgane Sieber (FC Vendenheim)

    Défenseures
    Selma Bacha (O. Lyonnais)
    Magou Doucouré (Stade de Reims)
    Eva Fremaux (Lille OSC)
    Maëlle Lakrar (Montpellier HSC)
    Lisa Martinez (Glasgow Rangers, ECO)
    Manon Revelli (O. Lyonnais)
    Emeline Saint-Georges (Lille OSC)

    Milieux
    Chaïma Badr Bassem (Toulouse FC)
    Julie Dufour (Lille OSC)
    Oriane Jean-François (Paris FC)
    Eva Kouache (O. Lyonnais)
    Margaux Le Mouël (EA Guingamp)
    Chloé Philippe (Stade de Reims)
    Carla Polito (Lille OSC)

    Attaquantes
    Lorena Azzaro (O. Lyonnais)
    Sandy Baltimore (Paris Saint-Germain)
    Vicki Becho (Paris Saint-Germain)
    Kessya Bussy (US Orléans)
    Naomie Feller (Stade de Reims)
    Mélody Lapierre (AS Saint-Etienne)
    Melvine Malard (FC Fleury 91)
    Coline Stephen (Dijon FCO)

  3. Retrouvez tous les buts inscrits lors de la 3e journée de D1 Arkema

  4. Dans une course à l'offensive à distance, l'OL a pris une longueur d'avance face au PSG pour prendre la première place à l'issue de la 3e journée
    #D1 Arkema - L'OL passe devant le PSG
    LYON - FLEURY : 6-0 (3-0)
    Décines-Charpieu (Groupama Training Center) - 1152 spectateurs
    Arbitres : Jennifer Maubacq, Sandrine Launay, Camille Daas

    1-0 Dzsenifer MAROZSAN 10' (Mbock pour Bronze sur le côté droit qui trouve Majri dans la surface qui centre en retrait pour la reprise décroisée du droit de Marozsan à l'angle des 5,5m)
    2-0 Eugénie LE SOMMER 31' (Majri joue avec Marozsan et s'avance dans la surface avant d'être déséquilibrée, l'arbitre laisse jouer et Le Sommer reprend à 15 m du droit, sa frappe déviée par Sissoko surprend Philippe)
    3-0 Dzsenifer MAROZSAN 39' (Coup franc dans l'axe à 18 m enroulé du droit par Marozsan qui frappe côté ouvert et trompe Philippe sur sa gauche)
    4-0 Eugénie LE SOMMER 51' (Hegerberg sur la gauche centre vers l'axe, Sevecke veut dégager mais envoie le ballon sur Le Sommer qui tacle du droit à 11 m)
    5-0 Griedge MBOCK BATHY NKA 56' (Suite à un corner, la défense n'arrive pas à se dégager. Le ballon en cloche suite à une tête d'Haupais arrive sur Meffometou excentrée à droite qui dévie de la tête sur Mbock qui place un pointu du droit à 8 m)
    6-0 Isobel CHRISTIANSEN 75' (Le Sommer sert Hegerberg côté gauche dans la surface qui centre en retrait pour Christiansen plein axe qui se jette pour reprendre du droit à 11 m)

    Aucun avertissement

    Lyon :Bouhaddi ; Bronze, Renard (cap.), Mbock, Cayman ; Kumagai, Henry (Christiansen 69'), Marozsan (Parris 65') ; Majri (Cascarino 59'), Hegerberg, Le Sommer
    Banc : Weiss (G), Christiansen, Revelli, Parris, Jéssica Silva, Cascarino, Buchanan

    Fleury :Philippe ; Fernandes, Sissoko, Sevecke (cap.), Sandvej (Pinot 86') ; Meffometou Tcheno, Haupais, Gadea (Chatelain 69'), Makanza ; Corboz ; Diaz
    Banc : Gignoux-Soulier (G), Larsen, Chatelain, Pinot

    PSG - DIJON : 4-0 (1-0)
    Paris (Stade Jean Bouin) - 770 spectateurs
    Arbitres : Elodie Coppola, Amira Locutura, Jennifer Barrocas

    1-0 Nadia NADIM 36' (Centre depuis le côté droit à 30 m de Glas qui trouve la tête de Nadim au second poteau qui décroise sa reprise de la tête pour placer le ballon hors de portée)
    2-0 Sandy BALTIMORE 48' (Saevik décale pour Katoto sur la droite dans la surface qui délivre un centre à ras de terre repris par Baltimore du plat du pied gauche au second poteau)
    3-0 Jordyn HUITEMA 81' (Goetsch joue en retrait avec Chavas qui contrôle mais se retrouve sous la pression de Huitema dans ses 5,5m, elle récupère et pousse tranquillement du droit dans le but)
    4-0 Kadidiatou DIANI 85' s.p. (Main de Cuynet sur une frappe de Diani. Diani le frappe du droit à ras de terre au ras du montant droit de Chavas partie du bon côté)

    Avertissement : Cuynet 63' pour Dijon

    NB. Main de Cuynet sur un centre de Saevik. Penalty manqué par Katoto qui tente une Panenka du droit mais trouve la barre (63')

    PSG :Kiedrzynek ; Glas, Paredes (cap.), Dudek, Lawrence ; Diallo, Geyoro ; Nadim, Saevik (Huitema 67'), Baltimore (Khelifi 69') ; Katoto (Diani 76')
    Banc : Criscione (G), Cook, Diani, Morroni, Huitema, Formiga, Khelifi

    Dijon :Chavas ; Goetsch, Cuynet (cap.), Carage ; Barbance (Rodrigues 76'), Nakkach, Bussaglia, Solanet (Stephen 90'), Declercq ; Lavaud, Bouillot
    Banc : Mainguy (G), Carol Rodrigues, Stephen, Barrier, Bonet, Chaney

    >> Classement http://www.statsfootofeminin.fr/accueil.php?id=475;> Classement http://www.statsfootofeminin.fr/accueil.php?id=475

  5. Dans le choc Bordeaux - Montpellier, les Girondines ont décroché une précieuse victoire. Même chose mais pour la deuxième moitié du classement, les victoires à l'extérieur de Soyaux et Reims alors que Metz a tenu en échec le Paris FC
    Le FC Metz qui menait 2-0 à Paris, concède le nul face au Paris FC (2-2)
    Les Messines qui menaient 2-0 à la pause ont finalement dû se contenter du nul face à une équipe du Paris FC qui a bien réagi.

    Sans sa capitaine Thiney suspendue, une première depuis 60 matchs en D1, le Paris FC est passée proche de la défaite à Charléty. Lors du premier acte, les Parisiennes ont eu la possession du ballon mais se sont exposées. Une première fois suite à une touche, un centre de Rougemont et un ballon dévié qui surprenait Pecharman (0-1, 6'). La seconde fois, sur un contre bien mené, Pekel servie à gauche prenait le dessus avant de délivrer un centre parfait pour la tête de Gordon (0-2, 30').

    Les Parisiennes revenaient avec l'intention de rattraper rapidement leur retard. Le premier but ne tardait pas puisque sur un coup franc de Marith-Priessen, Catala de la tête piquait sa reprise (1-2, 48'). C'est ensuite Jean-François à peine entrée en jeu qui trouvait le petit filet extérieur (63e). Müller-Priessen d'une belle inspiration de 35 m trouvait la barre (73e). Mais Lerond ne pouvait rien sur le penalty réussi par Butel juste après (2-2, 76'). Une sanction suite à une faute de Pekel. Le Paris FC aurait pu avoir la balle de la victoire mais Bourdieu butait sur Lerond, décisive (87e). De l'autre côté, Metz aurait peut-être pu bénéficier d'un penalty pour une faute de Jean-François (90e). Le score en restait finalement à 2-2.

    Samedi 14 septembre 2019
    PARIS FC - FC METZ : 2-2 (0-2)
    Paris (Stade Sébastien Charléty) - 911 spectateurs
    Arbitres : Solenne Bartnik assisté de Clémentine Dubreil et Nabila Zaouak

    0-1 Justine ROUGEMONT 6' (Touche de Belkhiter côté droit qui trouve Rougemont dans la surface, qui s'emmène le ballon excentrée et place une frappe du droit déviée par Müller-Priessen au premier poteau qui surprend Pecharman)
    0-2 Sh'nia GORDON 30' (Pekel sur le côté gauche élimine Butel et délivre un centre aérien pour déposer le ballon sur la tête de Gordon qui arrive élancée plein axe à 6 m pour catapulter le ballon)
    1-2 Camille CATALA 48' (Coup franc côté droit frappé par Marith-Priessen qui trouve la tête de Catala qui pique sa reprise de la tête à 6 m)
    2-2 Anaig BUTEL 76' s.p. (Soyer déséquilibrée par Pekel à l'angle de la surface. Penalty tiré du droit par Butel sur la droite de Lerond prise à contre-pied)

    Avertissements : Bourdieu 89' pour Paris FC : Pasquereau 44', Kaya 58' pour metz

    Paris FC : Pecharman ; Soyer, Butel (cap.), Müller-Priessen, Greboval ; Benoit (Jean-François 62'), Vaysse ; Matéo, Sällström (Aigbogun 73'), Catala ; Bourdieu (Ferreira 90')
    Banc : Honegger (G), Pimentel, Jean-François, Ferreira, Sow, Aigbogun, Ribeiro De Carvalho

    Metz : Lerond ; Belkhiter, Rigaud, Pasquereau, Kaya (cap.) ; Gavory (Vasconcelos 90'), Wenger (Grimshaw 63'), Rougemont ; Gordon, Delabre, Pekel (Sarpong 82')
    Banc : Drinkwater (G), Vasconcelos, Cammarata, Grimshaw, Ricks, Robert, Sarpong

    REIMS frappe trois fois à MARSEILLE
    Reims avait passé trois buts la semaine passée à l'OL mais connu une défaite 3-8. Cette fois-ci, ces trois buts ont été concluants avec un succès 3-0 chez l'autre promu.

    La blessure de la double buteuse Feller à l'échauffement obligeait Amandine Miquel a modifié son attaquante de pointe avec la joueuse prêtée par l'OL à sa place. Cela n'a pas déstabilisé une formation qui a cependant dû faire le dos rond en première période. En contre, Salomon se présentait seule face à la gardienne mais manquait le cadre (20e). Sur un corner avant la pause, Sumo ne cadrait pas (40e). Les Rémoises mettaient le danger quelques instants plus tard suite à une tête de Spinelli, un poteau et un dégagement en catastrophe de la défense (44e).

    Aucun but à la pause, mais des Rémoises plus libérées. Roux de 35 m déclenchait une frappe splendide qui échouait sur la barre (55e). Le déclic arrivait suite à un coup franc de Corboz déposé sur Spinelli et envoyé sur la barre. Pour la troisième fois, Reims touchait du bois mais cette fois-ci Romanenko était à la finition (0-1, 65'). Roux avec deux frappes successives aurait pu enfoncer le clou sans les arrêts de Joly (72e). Le match basculait définitivement en faveur des Champenoises lorsque Roux servie par Herrera se retrouvait seule pour conclure (0-2, 84'). Marseille esssayait en vain de réagir. Un centre d'Ali Nadjim rebondissait sur la barre (86e), et Palacin gênée par Deslandes n'arrivait pas à cadrer (90e). Le plus beau but restait à venir avec Gomes qui se faisait remarquer sur un magnifique enchaînement (0-3, 90+3'). Reims monte en puissance...

    Samedi 14 septembre 2019
    MARSEILLE - REIMS : 0-3 (0-0)
    Marseille (Stade Paul Le Cesne) - 256 spectateurs
    Arbitres : Savina Elbour, Marina Barbotin, Angélique Aubin-Hostains

    0-1 Tetyana ROMANENKO 65' (Coup franc côté gauche le long de la ligne de sortie de but frappé du droit par Corboz qui trouve la tête de Spinelli au second poteau, le ballon va heurter le barre mais revient sur Romanenko plein axe à 3 m du but qui met son pied gauche en opposition pour finir)
    0-2 Jessy ROUX 84' (Servie en profondeur au sol sur une attaque placée par Herrera, Roux se présente seule plein axe à l'entrée de la surface, fixe la gardienne et ouvre son pied droit à 11 m pour placer le ballon au ras du montant gauche de Joly)
    0-3 Mélissa GOMES 90+3' (Philippe à gauche trouve Gomes dans l'axe qui effectue un double contact pour éliminer Coton-Pélagie et enchaîne par une frappe puissante de 25 m du droit sous la barre)

    Avertissements : Roux 80', Philippe 83' pour Reims

    OM : ; Joly ; Hamidou, Lamarque, Pizzala (cap.), Coudon ; Sumo (Gherbi 66'), Coton-Pélagie, Zahot ; Ali Nadjim, Salomon, Caputo (Palacin 58')
    Banc : Arouaissa (G), Maetz, Blanc, Gherbi, Palacin, Laplacette

    Reims : Tullis-Joyce ; Doucouré, Deslandes, Spinelli (cap.), Simon ; David (Rapp 85'), Philippe ; Herrera, Corboz (Gomes 75'), Romanenko ; Roux (Soyeux 90+2')
    Banc : Moitrel, Kravets, Devleesschauwer, Gomes, Soyeux, Feller, Rapp

    ASSEYI libère BORDEAUX
    #D1 Arkema - BORDEAUX remporte l'affiche, premières pour SOYAUX et REIMS
    Les Bordelaises ont confirmé leur bonne entame de saison en s'imposant dans le choc face à un adversaire direct au podium.

    La décision aura été longue à venir mais elle permet aux Girondines de réussir la passe de trois en championnat avant de se rendre au PSG dans deux semaines. Le début de match était disputé, la première tentative montpelliéraine était pour Le Bihan qui frappait directement sur Nayler (25e). Shaw répondait cinq minutes après mais sa frappe était contrée (30e). C'est ensuite Asseyi de la tête, en reprenant un centre de Chatelin, qui plaçait le ballon au dessus (38e). Avant la pause, Petermann faisait la différence devant Gilles dans la surface avec un crochet pour s'ouvrir le but mais Nayler était bien sortie (40e).
    Réorganisée dès la reprise avec la sortie de Lakrar pour l'entrée de Mondésir, l'équipe montpelliéraine ne parvenait pas à bousculer la bonne organisation des locales. Shaw armait une frappe trop écrasée (55e), Léger entrée en jeu plaçait une belle frappe vers la lucarne droite de Nayler qui réalisait une belle envolée (61e).
    Les Bordelaises allaient arriver à leurs fins. Si un bon mouvement entre Shaw, Asseyi pouis Karchouni à la finition sur une volée du droit n'était pas concluant (76e), l'action suite à un corner, et un ballon remis par Garbino sur Shaw se terminait pas une reprise de la tête d'Asseyi. Schmitz repoussait tant bien que mal et Lavogez assurait le but finalement accordé à Asseyi dont le coup de tête avait franchi la ligne (1-0, 80'). Montpellier n'allait pas revenir, la dernière occasion de Le Bihan s'envolait (90+4e) !

    Samedi 14 septembre 2019
    BORDEAUX - MONTPELLIER : 1-0 (0-0)
    Le Bouscat (Stade Sainte-Germaine) - 847 spectateurs
    Arbitres : Camille Soriano, Valérie Todeschini, Madison Leclerc

    1-0 Viviane ASSEYI 80' (Suite à un corner, le ballon dégagé par Léger revient sur Garbino qui trouve par dessus la défense Shaw sur le côté gauche dans la surface. Elle centre pour la tête d'Asseyi au second poteau, Schmitz tente de repousser, le ballon arrive sur le poteau mais a déjà franchi la ligne)

    Avertissements : Torrent 36', Le Bihan 45', Karchaoui 90' pour Montpellier

    Bordeaux : Nayler ; Sousa, Thibaud, Gilles, Chatelin (cap.) (Cascarino 62') ; Jaurena, Bilbault (Lavogez 78') ; Karchouni ; Sarr (Garbino 62'), Shaw, Asseyi
    Banc : Bruneau (G), Cascarino, Lavogez, Garbino, Istillart, Surdez, Lardez

    Montpellier : Schmitz ; Torrent (cap.), Lakrar (Mondésir 46'), De Almeida, Nicoli ; Toletti, Puntigam, Karchaoui ; Landeka (Léger 58') ; Le Bihan, Petermann (Gauvin 70')
    Banc : Perrault (G), Mayi Kith, Mondésir, Gauvin, Léger, Saviana, Belloumou

    Soyaux première !
    Les Charentaises ont signé leur première victoire de la saison sur le terrain de l'En Avant.

    Avec le retour de leur capitaine, les Sojaldiciennes qui attendaient leur premier but de la saison ont enfin trouvé le chemin des filets après un bon travail à gauche de Bourgouin qui trouvait la tête de Tandia (0-1, 7'). Hoarau était proche d'égaliser lorsque Munich était battue suppléée sur sa ligne par Clérac (18e). Mais cet avantage charentais était anéanti lorsque Rougé dévissait un dégagement en voulant dégager un centre de Le Mouël (1-1, 29'). Bon pour Guingamp, mais les Bretonnes perdaient sur une blessure à la cuisse gauche quelques instants plus tard leur capitaine Oparazonie. Un coup dur.
    Dès la reprise une erreur de la défense de Soyaux aurait pu changer la donne. Munich sortie hors de sa surface, le ballon venait mourir au ras du poteau (46'). Sébastien Joseph apportait du sang neuf au milieu, les entrées de Lahmari puis Couturier allaient permettre de stabiliser l'équipe et de repartir de l'avant avant que Bourgouin ne marque d'une magnifique reprise (1-2; 70'). C'est ensuite la dernière entrante, Dumont, qui finissait le travail sur un centre de Cazeau (1-3, 79'). Soyaux après un nul face au Paris FC, a réussi une bonne opération devant Guingamp qui connait sa seconde défaite

    Samedi 14 septembre 2019 - 14h30
    GUINGAMP - SOYAUX : 1-3 (1-1)
    Pabu (Stade du Centre de Formation "Akademi") - 366 spectateurs
    Arbitres : Maïka Vanderstichel, Bérengère Jourdain, Emma Suire

    0-1 Siga TANDIA 7' (Bon travail de Bourgouin sur le côté gauche, qui crochète son adversaire et centre pour Tandia au second poteau qui ajuste de la tête la gardienne)
    1-1 Aurélie ROUGE 29' c.s.c. (Sur un bon travail de Le Mouël qui récupère le ballon côté droit, crochète son adversaire avant de délivrer un centre rentrant du gauche que Rougé veut dégager du gauche mais dévisse sa reprise et le ballon vient lober Munich)
    1-2 Laura BOURGOUIN 70' (Cambot récupère à 20 m du but côté droit le ballon qui décale pour Bourgouin sur la gauche à l'extérieur de la surface qui place une frappe piquée du gauche juste de l'angle de l'arc de cercle sur la gauche de la gardienne)
    1-3 Anaïs DUMONT 79' (Cazeau sur la droite remonte le ballon et centre à ras de terre, la défense guingampaise et Cambot ne peuvent avoir le ballon qui arrive sur Dumont au second poteau à 12 m qui reprend du droit)

    Avertissements : Palis 61', Daoudi 84', Diaby 90+2' pour Guingamp ; Pingeon 22', Rougé 66' pour Soyaux

    Guingamp : Durand ; Mansuy, Gevitz, Jézéquel, Hoarau ; Ngock Yango, Palis (Daoudi 72') ; Fleury, Le Mouël (Diaby 81'), Robert ; Oparanozie (cap.) (Fourré 34')
    Banc : Fauvel (G), Sotier, Diaby, Fourré, Peniguel, Tyryshkina, Daoudi

    Soyaux : Munich ; Cissoko, Rougé (Dumont 76'), M'Bassidje, Boudaud ; Tandia (cap.), Clérac (Couturier 68') ; Cazeau, Bourgouin, Pingeon (Lahmari 62') ; Cambot
    Banc : Moinet (G), Dumont, Lahmari, Couturier, Magnier

Nos actions au quotidien

Développer les pratiques sportives mixtes

Féminiser les métiers du sport

Sensibiliser à l'équilibre alimentaire

Engagement

Notre objectif est d'accueillir, encourager et accompagner les jeunes filles et femmes qui se destinent aux métiers du sport et de l'animation. Communiquer sur ces métiers et participer à la féminisation des instances dirigeantes dans le sport et les associations sportives.

Prévention

Parce qu'un phénomène de "malbouffe" s'installe dans nos quartiers, nous proposons des actions pédagogiques autour de l'équilibre nutritionnel et de l'alimentation plaisir. L'obejctif est de responsabiliser parents et enfants et de les inscrire comme des acteurs de leur alimentation.

Lutte

Alors que 51% des jeunes filles pratiquent le sport en France, seulement 32% le font en zones d’éducation prioritaire. Dans le quartier des portes du 20ème, c'est moins d'une sur 4. Il est temps d'agir et de les amener à pratiquer une activité physique de manière régulière tout au long de l'année.

En plus de ces actions, le FC Paris 20 développe avec le tissu associatif local des événements sportifs sur les terrains en libre accès et des manifestations autour de la lutte contre les discriminations. Le club soutient également les initiatives citoyennes en apportant son expertise et sa méthodologie de projet.